Quelle sera la place des personnes âgées dans la société de demain ?

, par  Léa Vandeputte

Le gouvernement donne la parole aux Français sur le sujet du grand âge et de la place des aînés dans notre société. L’enjeu est d’anticiper le vieillissement de la population et de trouver des solutions adaptées et inclusives.

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, a annoncé le lancement, vendredi 18 décembre, d’une consultation citoyenne en ligne autour de la question « Comment améliorer la place des personnes âgées dans notre société ? ». Les Français sont ainsi invités à prendre position jusqu’au 9 février sur les moyens qui permettraient de valoriser le rôle des aînés.

Donner son avis en ligne

En se rendant sur le site Placedespersonnesagees.make.org, chacun peut signifier son accord ou son désaccord vis-à-vis de plusieurs propositions, comme « Il faut augmenter les effectifs dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) pour qu’une prise en charge plus individualisée aux besoins de chacun soit possible », « Il faut organiser le bien vieillir à domicile : revaloriser le métier des intervenants à domicile et la question du temps des interventions » ou encore « Il faut leur demander systématiquement leur décision et cesser de les considérer comme objet et non sujet ». Les participants peuvent également envoyer leurs propres solutions qui seront ensuite soumises au vote. Les conclusions issues de la consultation « viendront nourrir les travaux du gouvernement », assure le ministère, avant d’ajouter : « Elles contribueront aussi à inventer la politique de l’autonomie de demain, respectueuse de la dignité, de la liberté et de la pleine citoyenneté des aînés ».

Les défis du choc démographique

Cette consultation s’inscrit dans la continuité de la Grande Cause 2018, intitulée « Comment mieux prendre soin de nos aînés », dont le premier volet était essentiellement consacré aux solutions d’aide et d’accompagnement. Elle intervient aussi dans le contexte de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 qui a mis en exergue les difficultés rencontrées par les personnes âgées. Les confinements successifs ont par exemple accentué le sentiment d’isolement chez certains qui n’ont pu recevoir de visites de leurs proches. Mais le gouvernement met également en avant le « choc démographique » à venir. « En France, dans moins de cinq ans, il y aura un million supplémentaire de personnes âgées de plus de 75 ans et dans dix ans, les plus de 65 ans seront plus nombreux que les jeunes », constate Brigitte Bourguignon dans une vidéo de présentation (ci-dessous). « Il faut agir sur la société pour la rendre accueillante pour tous, pour qu’elle donne toute leur place aux personnes en perte d’autonomie », plaide-t-elle, avant d’ajouter : « La vieillesse, ce n’est pas que le sujet des vieux ». Les défis à relever sont en effet nombreux : adapter l’urbanisme pour des espaces plus accessibles, valoriser l’expérience professionnelle des seniors, favoriser la représentativité dans l’espace médiatique, ajuster les politiques publiques du grand âge…

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)